Quel lien entre le home organizing et le « durable » ?

 “Less is more”, moins mais mieux, on l’entend partout cette expression, mais pour moi ce n’est pas une question de tendance, c’est une nécessité, une philosophie de vie qui peut nous permettre de remettre nos essentiels au centre de notre vie, de diminuer cette charge mentale de plus en plus pesante.

Moins mais mieux, ça fait partie de la vision que j’ai de mon métier et que j’intègre dans mes accompagnements. Pour moi, il y a un lien entre le home organizing et le « durable ». 

Mais en quoi, trier, désencombrer et optimiser ses espaces c’est durable ?

«Je n’ai pas envie d’être né pour produire, consommer et mourir. C’est une destinée un peu limitée ! Je suis né pour vivre, je suis né pour admirer. Si on doit toute sa vie besogner pour que les poubelles débordent de déchets, cela n’a aucun sens».

Pierre Rabhi

Durable, Eco-responsable, Eco-citoyen c’est quoi ?

Le développement durable est l’idée que les sociétés humaines doivent vivre et répondre à leurs besoins sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins.

Un consommateur écoresponsable est celui qui pratique les gestes dans le but de limiter son empreinte écologique et son impact sur l’environnement. Devenir éco-responsable est une démarche dont l’objectif est de préserver l’environnement.

Un éco-citoyen est une personne participant à l’écocitoyenneté, c’est-à-dire une personne qui vit avec le respect des règles et des principes liés à la préservation de l’environnement.

Trois termes qui se rejoignent donc.

Alors en quoi, trier, désencombrer et optimiser ses espaces c’est durable ?

1. Gagner en qualité de vie

C’est mathématique, moins on a d’objets à nettoyer, à déplacer, à réparer, à chercher et plus on a de temps pour les choses qui comptent vraiment :

  • du temps pour soi,
  • du temps pour ses proches,
  • du temps pour les projets qui nous tiennent à coeur.

Faire du tri c’est donc gagner en temps, en qualité de vie, tendre vers un mieux-être et mieux profiter de l’essentiel.

2. Choisir la qualité à la quantité

Trier, c’est faire des choix : choisir d’avoir peut-être un peu moins d’objets mais que des objets utiles ou qui nous apportent quelque chose de positif, des objets qu’on aime, qui nous font du bien. S’entourer de jolies choses, utiles et en cohérence avec la personne que l’on est devenu aujourd’hui.

3. Donner une seconde vie aux objets

Savoir trier sans gaspiller et essayer au maximum de valoriser les objets et les vêtements qui sortent d’un logement, c’est pour moi un enjeu fort lors de mes accompagnements.

J’essaie donc toujours de proposer des solutions de désencombrement avec le plus faible impact sur l’environnement tout en favorisant l’économie circulaire. L’idée c’est de donner une seconde vie aux objets dès que cela est possible, par le don aux associations ou aux particuliers, ou par la vente.

4. Consommer mieux pour ne pas s’encombrer à nouveau

Trier et organiser c’est bien, maintenir sur le long terme c’est cela le véritable enjeu. 

Entamer une démarche de tri et de désencombrement, c’est une expérience à part entière qui nous aide à y voir plus clair sur ce que, plus largement, nous souhaitons garder dans nos vies et sur ce que nous ne voulons plus, cela nous aide donc aussi à décider ensuite ce qui a réellement besoin d’y entrer à nouveau.

Prendre conscience de notre façon de consommer et tendre vers une consommation raisonnée permet de ne pas anéantir tous les efforts qu’on a faits lorsqu’on a trié et désencombré un espace, une pièce ou toute une maison. Il est essentiel de faire attention lorsqu’on fait entrer de nouveaux objets chez soi. Avant tout achat, il faut se poser les bonnes questions pour éviter notamment les achats compulsifs, ceux qui viennent combler des besoins d’ordre affectif par exemple. La méthode BISOU, dont j’ai parlé dans cet autre article, est un super outil nous y aider.

Acheter peut-être moins mais mieux, de beaux objets de qualité, qui nous correspondent vraiment (pas à la tendance du moment) et qu’on garde plus longtemps.

« La joie de vivre ne s’achète ni au supermarché, ni dans les magasins de luxe » Pierre Rabhi

5. Consommer mieux pour la santé

Choisir des produits de qualité pour l’alimentation et l’hygiène notamment, c’est préserver sa santé.

Sans forcément être bio,  un produit naturel sera bien meilleur pour la santé qu’un produit industriel dont la liste des ingrédients est souvent mystérieuse, indéchiffrable pour le commun des mortels et qui cache pourtant des trucs parfois bien « cracra » pour la santé…

Souvent plus la liste des composants est simple, mieux s’en porte notre santé.

6. Consommer mieux pour éviter le gaspillage et faire des économies 

Lorsqu’on a une connaissance précise de ses stocks alimentaires, des vêtements dans son dressing, du matériel de bricolage au garage, … on évite par exemple de :

  • racheter en double des produits qu’on a déjà
  • dépasser les dates limites de comsommation (DLC)

Faire du tri et optimiser ses rangements permet d’éviter le gaspillage et de mieux maîtriser son budget.

7. Consommer mieux pour la planète

Apporter une attention particulière sur sa consommation peut aussi avoir des impacts positifs sur l’environnement par :

  • une attention sur le packaging et la mise en place d’une démarche de réduction des déchets
  • une attention sur les conditions de production des produits : conditions de travail, utilisation d’énergies non renouvelables
  • une attention sur l’origine géographique et le transport des produits qu’on achète

Des produits et des services utiles et éco-responsables

Dans cette idée de tendre un peu, selon ses envies / ses besoins / ses contraintes vers une consommation durable, je voulais vous présenter aujourd’hui des entrepreneures qui proposent des produits ou des services utiles et éco-responsables, que j’ai testés et que j’ai adoptés.

D.ICI, un e-shop vertueux

D.ICI, c’est un e-shop qui ne propose des objets du quotidien made in France et écoresponsables, des objets aux lignes sobres et intemporelles. J’ai rencontré Isabelle, à Bordeaux, qui travaille en duo avec Audrey, à Paris ; ces deux entrepreneures engagées font ensemble une sélection pointue et exigeante qui va du choix des matières à la fabrication.

Leur démarche s’inscrit très fortement dans une logique de consommation durable, elles proposent des objets de qualité qu’on peut garder longtemps. Voici une piste simple pour vous entourer de jolies choses, utiles et alignées avec vos valeurs. 

Céline de l’Echelle de soie, une spécialiste green du visage

Avez-vous déjà entendu parler d’écologie de soi ?

C’est prendre soin de soi, préserver ses propres ressources, recharger ses batteries. Ce n’est pas un luxe, c’est une nécessité, c’est la base pour pouvoir accomplir à la fois les gestes simples du quotidien et les choses les plus importantes comme donner du temps et de l’attention à ceux qui nous sont chers, à ce qui est important pour nous.

Céline Laguionie de l’Echelle de Soie aide les femmes à prendre soin d’elles. Elle est une experte du visage : avec de nombreuses techniques manuelles et des produits bios et éco-conçus en France, elle travaille les tissus en profondeur, elle prend soin de la peau qui est un organe à part entière et de la quarantaine de muscles qui composent le visage.

Céline vient à domicile avec sa table de massage et son matériel, des musiques qui invitent à la détente, des gestes doux et précis, des produits naturels aux textures variées, des accessoires de massage, le tout donnant des résultats visibles sur la peau mais aussi à l’intérieur. Moment de détente absolue. Testé, approuvé, ritualisé.

J’espère que cet article vous aura apporté de nouveaux éléments sur le home organizing et vous aidera peut-être à entamer ou à développer une réflexion sur vos essentiels, sur ce qui vous rend heureux, sur votre façon de consommer. Si c’est le cas, n’hésitez pas à le partager.

« C’est dans les utopies d’aujourd’hui que naissent les solutions de demain ». Pierre Rabhi